Une élève baise avec son professeur qui a profité de sa petite chatte

Une élève baise avec son professeur qui a profité de sa petite chatte

()

Salut, je m’appelle Janette et je veux vous raconter aujourd’hui l’histoire d’un de mes tests de fin d’année. Je n’avais pas du tout étudié et il était clair pour moi qu’il n’y avait qu’une seule solution pour réussir le test. Je suis donc allée voir notre professeur après le dernier cours, alors que presque tout le monde était déjà parti. « Je ferais n’importe quoi pour réussir ce test ». Sur ces mots, je me suis assise en face de lui sur le pupitre. « Vraiment tout ? » Je me suis un peu penchée pour qu’il puisse apercevoir mon décolleté et je l’ai regardé profondément dans les yeux « Tout ». « Bon, alors reviens ici demain à cinq heures », a-t-il répondu. « Ok, à demain » séduisante, je le regardai et quittai la salle de classe. Toute la nuit, j’ai été agitée, car j’avais hâte d’être à demain. Le professeur (que j’appellerai Monsieur Schmidt) était jeune et beau, et le simple fait de penser à ce qui allait se passer me faisait bander.

Avant notre rencontre, j’ai mis des collants rouges et un soutien-gorge en dentelle rouge, et par-dessus, un haut avec un décolleté très large et un jean slim. Un dernier coup d’œil dans le miroir et j’étais satisfaite. Ces vêtements mettaient en valeur mes seins en D et mes longues jambes. J’ai pris un petit sac avec mon vibromasseur et de la crème lubrifiante. J’étais à la salle prévue à 17 heures précises, mais Monsieur Schmidt n’était toujours pas là. Je devais donc attendre. L’école était censée être fermée, mais j’ai pu entrer par la deuxième entrée à l’arrière du bâtiment. Un coup d’œil à ma montre m’a appris qu’il était déjà cinq heures dix. Il n’avait quand même pas oublié notre rendez-vous ? Pour passer le temps, je décidai de me préparer un peu. J’ai ouvert la fermeture éclair de mon pantalon, je l’ai baissé un peu et j’ai sorti mon vibromasseur de mon sac.

Je l’ai mis en marche, l’ai frotté contre mon slip et ma perle jusqu’à ce que je sois complètement mouillée. « Voilà, ça devrait suffire pour l’instant », me dis-je en rangeant le godemiché et en me rhabillant. Peu après, j’ai entendu frapper à la porte et Monsieur Schmidt est entré dans la pièce. « Entrez donc », dis-je avec une pointe d’excitation dans la voix et je lançai un clin d’œil sexy dans sa direction. « Avec plaisir, ma chérie », répondit-il en faisant quelques pas vers moi. Je me suis levée et me suis placée devant lui. Lentement, j’ai commencé à faire des cercles avec mes hanches tout en ouvrant la fermeture éclair. J’ai glissé mes mains dans les côtés de mon pantalon et je l’ai baissé. Ensuite, j’ai passé mon haut par-dessus ma tête et je l’ai jeté dans le coin le plus proche. J’ai passé mes mains sur mes seins et j’ai fait des cercles avec mes doigts sur mes mamelons. Je me sentais tout simplement excitée.

J’ai renversé ma tête en arrière avec plaisir. Monsieur Schmidt a mis ses mains autour de ma taille et m’a regardée profondément dans les yeux. Nous nous sommes embrassés passionnément et longuement. « Allez, je veux plus », lui dis-je d’un ton provocateur. Je me suis retournée et lui ai tendu mon cul. Il a retiré mon slip rouge et a frotté ma chatte avec un doigt. Je gémis doucement. Puis je me suis agenouillée devant lui et j’ai ouvert son pantalon. Avec précaution, je sortis sa queue raide de son pantalon. « Elle est énorme ! » C’était vraiment un gros morceau. J’ai léché son gland plusieurs fois et l’ai pris dans ma bouche. D’abord lentement, puis de plus en plus violemment et de plus en plus profondément, il m’a baisé dans le trou de ma bouche. Il gémit bruyamment. « Allez, c’est mon tour. Assieds-toi sur cette table et écarte les jambes », m’a-t-il demandé. J’ai fait ce qu’il m’a dit. Il s’est agenouillé devant la table et a commencé à me lécher le clitoris.

C’était de la folie. Il glissa sa langue un peu plus loin vers l’arrière et l’enfonça dans ma fente. Il me baisait de plus en plus fort avec sa langue. A un moment donné, je lui ai fait signe d’arrêter. Un peu étonné, il s’est arrêté. Je me suis levée et j’ai sorti la crème lubrifiante de mon sac. « Essayez donc ça », lui dis-je, séduisante, en lui tendant la crème lubrifiante et en lui présentant mon cul. Il a tout de suite compris, m’a pris la crème des mains et a commencé à me frotter le trou du cul. Avec précaution, il a fait tourner son index autour de ma rosette et l’a finalement inséré lentement. Une sensation absolument géniale, mais je voulais sentir sa queue. « Allez, baise-moi le cul », ai-je exigé. Je sentais sa queue contre mon trou du cul et elle me pénétrait déjà. Il m’enculait avec des coups rapides et durs. J’avais l’impression d’être complètement remplie.

J’étais de plus en plus excitée, et mon orgasme est arrivé comme une explosion. Mais il n’avait pas encore fini. Il s’est arrêté peu après et s’est dirigé vers l’évier, où il a fait couler de l’eau glacée sur sa queue.

Ensuite, il est revenu vers moi. Je me tenais toujours debout, le dos tourné vers lui. Il a commencé à me masser les seins et à me pénétrer la chatte avec sa queue glacée. J’ai d’abord sursauté, mais je m’y suis peu à peu habituée. Avec des coups lents, il a commencé à me baiser. « Et mon cul doit rester sans service ? » Je me suis baissée alors que sa queue était encore dans ma chatte et j’ai sorti mon gode de ma poche. Je l’ai allumé, il me l’a pris des mains et me l’a enfoncé dans le cul. Il a commencé à me baiser très fort. En même temps, il faisait sortir et rentrer mon gode. Je gémissais et j’étais super excitée. Il me pilonnait de plus en plus fort et gémissait bruyamment.

Je me suis appuyée sur une table et il a posé son torse sur mon dos. Je pouvais ainsi le sentir tout entier. « Ahh je vais jouir« , gémis-je dans l’ivresse de mon excitation. Il a retiré sa queue de moi et je me suis retournée. Il s’allongea à nouveau sur moi et sentit mes seins sur son torse, qui frottaient dans tous les sens. Le godemiché était enfoncé dans mon cul et ses coups devenaient de plus en plus durs. Nous nous sommes embrassés profondément et intimement. Je gémissais de plus en plus fort, jusqu’à ce que je jouisse, et plus violemment que jamais. Peu après, il a joui à son tour. C’était une expérience totalement excitante.

Partagez votre expérience avec cette hôtesse

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cliquant sur "Je suis majeur", je reconnais et j'accepte les conditions d'utilisation ainsi que la nouvelle réglementation européenne relative à la collecte et à la conservation des données personnelles.

Attendez ne partez pas !

On a un autre numéro à -50%!

Des filles tout aussi chaudes sans tabous qui aiment le sexe au téléphone !

Envie de faire des économies?